Panne moteur et vitesse plané

Vous avez des questions à poser sur la formation ou l'entraînement en vol? Vous avez des informations à partager à ce sujet? Pour tout ce qui touche les licences, annotations, heures de vol, etc., c'est par ici!

Panne moteur et vitesse plané

Messagepar Helios » Sam 15 Fév, 2020 13:50

Bonjour,

J'aimerais savoir votre méthode, en cas de panne moteur (sur mono évidement) lors d'un vol en pallier. Est-ce que vous préconisez de rester au même palier lors d'une panne moteur et d'attendre d'atteindre votre vitesse de plané avant de descendre ou encore en cas de panne moteur, vous montez pour aller ''chercher'' votre vitesse de plané et ainsi prendre un peu d'altitude ?

Merci pour vos commentaires !
Helios
Nouveau membre
Nouveau membre
 
Messages: 12
Inscription: Jeu 25 Jan, 2018 12:00
Possédez-vous une licence de pilote?: Non, mais j'en rêve
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Re: Panne moteur et vitesse plané

Messagepar attitude » Sam 15 Fév, 2020 14:27

En cas de panne moteur sur un mono-moteur, l'important est de maximiser l'énergie disponible pour se donner le maximum d'options.

Puisque monter ne fait que transformer l'énergie cinétique en énergie potentielle, il est généralement préférable de réduire la vitesse aussitôt que possible à la vitesse de plané pour minimiser la résistance dans l'air et ainsi conserver le maximum d'énergie totale.

Donc, à moins d'être dans une zone contrôlée occupée où on a reçu une altitude spécifique à maintenir et où il serait potentiellement dangereux de monter sans aviser, ralentir immédiatement à la meilleure vitesse de plané serait à mon avis la meilleure option.

Celà-dit, en cas de force majeure comme une panne moteur sur un mono-moteur, il ne faut pas hésiter à dévier des instructions fournies pour maintenir la sécurité du vol et aviser dès que possible. Ne pas hésiter à déclarer une urgence pour que le contrôleur puisse faire tout ce qui est en son pouvoir pour assister.
attitude
Participant habitué
Participant habitué
 
Messages: 276
Inscription: Mar 04 Nov, 2014 22:35
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Re: Panne moteur et vitesse plané

Messagepar Charles » Sam 15 Fév, 2020 19:20

Je ne suis pas certain de comprendre ce que tu préconises exactement. Que veux-tu dire par “réduire la vitesse aussitôt que possible” ?

Helios suggère de monter jusqu’à ce que la vitesse de meilleur vol plané soit atteinte puis de descendre à un taux qui maintiendra cette vitesse. Il me semble que c’est exactement ce que tu dis qu’il faut faire puisque ça réduira la vitesse beaucoup plus rapidement que si tu restes en palier.

Du point de vue de l’énergie, réduire la vitesse le plus rapidement possible (en montant) est préférable parce que plus l’avion va vite au-delà de sa vitesse de meilleur plané, plus il dissipe rapidement son énergie (l’énergie dissipée est fonction du carré de la vitesse).
Avatar de l’utilisateur
Charles
Toujours là!
Toujours là!
 
Messages: 4188
Inscription: Jeu 17 Déc, 2009 11:11
Localisation: CYHU
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Re: Panne moteur et vitesse plané

Messagepar Fred Flyer » Dim 16 Fév, 2020 02:32

Helios a écrit:Bonjour,

J'aimerais savoir votre méthode, en cas de panne moteur (sur mono évidement) lors d'un vol en pallier. Est-ce que vous préconisez de rester au même palier lors d'une panne moteur et d'attendre d'atteindre votre vitesse de plané avant de descendre ou encore en cas de panne moteur, vous montez pour aller ''chercher'' votre vitesse de plané et ainsi prendre un peu d'altitude ?

Merci pour vos commentaires !



Personnellement, je vise la vitesse de plané le plus rapidement possible . Donc, oui, je "monte" et je "trim" l'avion pour ne pas avoir à gérer le manche ensuite et je peux me concentrer sur les manœuvres critiques car on ne sera pas toujours à proximité d'une piste si ça arrive!

Pour l'avoir pratiqué, même altitude, même place, même météo, je te confirme que dans mon cas, j'atteignais une plus grande distance en rejoignant la vitesse de plané rapidement. Et pour l'avoir pratiqué aussi, si jamais tu crois ne pas atteindre ton point de toucher et/ou la piste, tu peux augmenter la vitesse de plané en poussant le manche quelques secondes avant de revenir à ta vitesse de plané ( 10 Kt de plus mettons). Ce gain de vitesse de permettra d'aller chercher ce qu'il te manquait.
Dernière édition par Fred Flyer le Mer 19 Fév, 2020 11:13, édité 1 fois.
Fred Flyer
Participant relaxe
Participant relaxe
 
Messages: 99
Inscription: Jeu 16 Aoû, 2018 16:04
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Re: Panne moteur et vitesse plané

Messagepar attitude » Dim 16 Fév, 2020 12:29

Charles a écrit:Je ne suis pas certain de comprendre ce que tu préconises exactement. Que veux-tu dire par “réduire la vitesse aussitôt que possible” ?

Helios posait la question s'il était préférable de monter pour ralentir à la vitesse de meilleur plané ou attendre en palier alors il me semblait clair qu'on ne devrait pas attendre en palier mais plutôt monter dès que possible pour transformer l'énergie cinétique en énergie potentielle (altitude) avant que cette énergie ne soit perdue en résistance dans l'air.

La meilleure vitesse de planée étant généralement très près de Vy où le ratio entre la portance et la traînée totale (induite + forme) est maximisée. Tel que tu mentionnes, la traînée varie selon le carré de la vitesse alors il est définitivement préférable de monter pour atteindre la meilleure vitesse de planée afin de maximiser l'énergie disponible.

Pour les amateurs de la langue de Shakespeare, il y a le livre "See How It Flies" de John S. Denker sur http://www.av8n.com qui a une approche rafraîchissante du pilotage en débutant par le "Energy Awareness and Energy Management" au lieu des typiques bases aérodynamiques.
attitude
Participant habitué
Participant habitué
 
Messages: 276
Inscription: Mar 04 Nov, 2014 22:35
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Re: Panne moteur et vitesse plané

Messagepar Mach Diamond » Dim 16 Fév, 2020 12:33

Fred Flyer a écrit:[...] Et pour l'avoir pratiqué aussi, si jamais tu crois ne pas atteindre ton point de toucher et/ou la piste, tu peux augmenter la vitesse de plané en poussant le manche quelques secondes avant de revenir à ta vitesse de plané ( 10 Kt de plus mettons). Ce gain de vitesse de permettra d'aller chercher ce qu'il te manquait.


Ça ne marchera pas, à moins que je comprenne mal ce que tu veux dire. Toute déviation temporaire de la meilleure de vitesse de plané te coûtera immédiatement de la distance franchissable.

Aussitôt que tu t'écartes plus vite ou plus lent de cette vitesse idéale, ta pente de descente va être plus raide. Si tu vas un peu plus vite pendant quelques secondes, tu vas pouvoir remonter un peu lorsque tu va revenir à la meilleure vitesse de plané mais tu finiras toujours à un point un peu plus bas que si tu avais gardé ta vitesse idéale constante.

--Luc
Avatar de l’utilisateur
Mach Diamond
Vrai participant
Vrai participant
 
Messages: 1350
Inscription: Jeu 30 Juin, 2005 10:46
Localisation: Quebec
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion: DA40
Identification de l'avion:

Re: Panne moteur et vitesse plané

Messagepar attitude » Dim 16 Fév, 2020 12:46

Fred Flyer a écrit:Et pour l'avoir pratiqué aussi, si jamais tu crois ne pas atteindre ton point de toucher et/ou la piste, tu peux augmenter la vitesse de plané en poussant le manche quelques secondes avant de revenir à ta vitesse de plané ( 10 Kt de plus mettons). Ce gain de vitesse de permettra d'aller chercher ce qu'il te manquait.

Sujet délicat puisque les lois de l'aérodynamique sont contre cette affirmation.

L'exception ici est probablement reliée à un vent de face où, même si le temps de vol et la distance parcourue dans l'air sont réduits, il pourrait être vrai qu'augmenter la vitesse puisse permettre d'allonger la distance au sol parcourue vu la période de temps réduite avec le vent en face.
attitude
Participant habitué
Participant habitué
 
Messages: 276
Inscription: Mar 04 Nov, 2014 22:35
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Re: Panne moteur et vitesse plané

Messagepar Bob Cadi » Dim 16 Fév, 2020 13:49

Hummm.
Dans mon cas.

Si le moteur rotte et qu'il passe à l'arrêt.
Je suis déjà en train de chercher mon champ ou l'endroit ou je vais me poser.

Avant de faire quoi que ce soit sur la vitesse, je vais trouver ma destination.
Cette destination va ensuite me dicter quoi faire envers la vitesse/altitude à gérer.

Parfois, il faut perdre le plus d'altitude possible rapidement, il n'y a pas un moment de décision
qui sera le même selon la circonstance.

Oui on veut aller au meilleur plané rapidement, mais pour moi, choisir ou je veux aller va
passer en premier choix, ensuite on s'arrange avec comment on va faire pour s'y rendre.

Bob
Avatar de l’utilisateur
Bob Cadi
Immortel
Immortel
 
Messages: 10283
Inscription: Ven 20 Fév, 2004 22:04
Localisation: Roxton Pond
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion: Bush-Caddy
Modèle de l'avion: L-160 @ 180 hp
Identification de l'avion: C-GPEF

Re: Panne moteur et vitesse plané

Messagepar attitude » Dim 16 Fév, 2020 17:06

Bob Cadi a écrit:Si le moteur rotte et qu'il passe à l'arrêt.
Je suis déjà en train de chercher mon champ ou l'endroit ou je vais me poser.

Avant de faire quoi que ce soit sur la vitesse, je vais trouver ma destination.
Cette destination va ensuite me dicter quoi faire envers la vitesse/altitude à gérer.

Je n'ai pas tout le bagage du Vénérable Bob Cadi, mais en cas de panne, il me semble que l'important c'est de se donner du temps et maximiser le potentiel de distance franchissable (altitude).

Il serait sûrement possible de commencer à regarder dehors en amorçant la montée pour ralentir, mais peut-être devrais-je plutôt passer ce temps à activer le réchauffage du carburateur pendant que mon moteur est encore assez chaud pour éliminer un potentiel givrage carburateur, ...

Bref, je préfère personnellement être prit à gérer une descente de 1000-2000' ou même 5000' au-dessus de mon champ, que perdre des options parce que je n'ai pas capitalisé sur mon potentiel énergétique dès le départ.

Enfin, c'est mon opinion...
attitude
Participant habitué
Participant habitué
 
Messages: 276
Inscription: Mar 04 Nov, 2014 22:35
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Re: Panne moteur et vitesse plané

Messagepar ttq » Dim 16 Fév, 2020 17:28

je comprends pas trop l'idée avancée ''de monter…….''
ma foi, quand ça vous arrivera une vraie panne, c'est bien la dernière chose que vous allez faire ou que vous pourrez faire
il me semble qu'on m'as enseigné de viser la Vy et de la maintenir, pour pas la gaspiller, car le monteur ne sera pas là pour vous aider
pis de toutes façon votre V vas baisser assez vite toute seule
pour l'avoir vécu, a la vertical du Mont St Bruno en petit avion, un 11 janvier 2001, il me semble
et ben, on a fait comme dit Bob, on as cherché un champs propice ''urgemment'' on as trouvé
et la V s'était stabilisée , on n'as pas sorti le train rentrant(sortant) pour éviter de capoter dans la neige,
pis un léger arrondi pour présenter la bedaine au sol, tout c'est passé vite et bien compte tenu des circonstances

en hélico, tous ceux qui m'ont checké, testé, aidé ont insisté pour aller chercher et maintenir le plus fidèlement possible la Vy
laquelle se trouve a 65kts et arrondir a 70 ft, point final, jamais essayer de monter
je vous épargne d'autres détails tout aussi vitaux

j-p
ttq
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5821
Inscription: Sam 20 Mar, 2004 09:15
Localisation: montreal
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion: ex-C182 ex-185 ex-r44 H120
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Re: Panne moteur et vitesse plané

Messagepar mrenaud » Dim 16 Fév, 2020 22:24

ttq a écrit:je comprends pas trop l'idée avancée ''de monter…….''
ma foi, quand ça vous arrivera une vraie panne, c'est bien la dernière chose que vous allez faire ou que vous pourrez faire
il me semble qu'on m'as enseigné de viser la Vy et de la maintenir, pour pas la gaspiller, car le monteur ne sera pas là pour vous aider


La première étape de toutes pannes moteur de mono-moteur à voilure fixe que j’ai volé dans le militaire (Canada, Armée de l’Air Française, Marine américaine ou aviation américaine) est de “zoomer” ou encore convertir le surplus d’énergie cinétique (vitesse) en énergie potentielle (hauteur) ce qui permet de maximiser la distance Et durée de planée dans toutes les directions.
Avatar de l’utilisateur
mrenaud
Vrai participant
Vrai participant
 
Messages: 1212
Inscription: Jeu 11 Sep, 2008 01:20
Localisation: Alberta
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Re: Panne moteur et vitesse plané

Messagepar mrenaud » Dim 16 Fév, 2020 22:33

Bob Cadi a écrit:Parfois, il faut perdre le plus d'altitude possible rapidement, il n'y a pas un moment de décision
qui sera le même selon la circonstance


Perdre de l’altitude, c’est facile. En gagner, sans moteur, c’est plus difficule. Achètes toi des options en maximisant ton énergie.

ttq a écrit:on a fait comme dit Bob, on as cherché un champs propice ''urgemment''


Je dirais que faire la clée du succès en cas d’urgence est d’éviter de faire quoi que ce soit de manière urgente. Comme mes vieux instructeurs disaient ya de ça des années, “smoke a lucky then deal with it”. J’en ai eu plusieurs des urgences (dont des pannes moteur), à la maison tout comme en territoire ennemie et ce conseil m’a toujours rammené sain et sauf, me permettant de rester calme et de bien diagnostiquer le problème.
Avatar de l’utilisateur
mrenaud
Vrai participant
Vrai participant
 
Messages: 1212
Inscription: Jeu 11 Sep, 2008 01:20
Localisation: Alberta
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Re: Panne moteur et vitesse plané

Messagepar Fred Flyer » Mer 19 Fév, 2020 11:05

attitude a écrit:
Fred Flyer a écrit:Et pour l'avoir pratiqué aussi, si jamais tu crois ne pas atteindre ton point de toucher et/ou la piste, tu peux augmenter la vitesse de plané en poussant le manche quelques secondes avant de revenir à ta vitesse de plané ( 10 Kt de plus mettons). Ce gain de vitesse de permettra d'aller chercher ce qu'il te manquait.

Sujet délicat puisque les lois de l'aérodynamique sont contre cette affirmation.

L'exception ici est probablement reliée à un vent de face où, même si le temps de vol et la distance parcourue dans l'air sont réduits, il pourrait être vrai qu'augmenter la vitesse puisse permettre d'allonger la distance au sol parcourue vu la période de temps réduite avec le vent en face.


C'est exactement le principe que tu parles. Effectivement, si tu as un vent de face, le fait d'augmenter, temporairement, ta vitesse de plané pour gagner de la distance ( comme rejoindre la piste ) est la chose à faire.
Fred Flyer
Participant relaxe
Participant relaxe
 
Messages: 99
Inscription: Jeu 16 Aoû, 2018 16:04
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Re: Panne moteur et vitesse plané

Messagepar Fred Flyer » Mer 19 Fév, 2020 11:09

Mach Diamond a écrit:
Fred Flyer a écrit:[...] Et pour l'avoir pratiqué aussi, si jamais tu crois ne pas atteindre ton point de toucher et/ou la piste, tu peux augmenter la vitesse de plané en poussant le manche quelques secondes avant de revenir à ta vitesse de plané ( 10 Kt de plus mettons). Ce gain de vitesse de permettra d'aller chercher ce qu'il te manquait.


Ça ne marchera pas, à moins que je comprenne mal ce que tu veux dire. Toute déviation temporaire de la meilleure de vitesse de plané te coûtera immédiatement de la distance franchissable.

Aussitôt que tu t'écartes plus vite ou plus lent de cette vitesse idéale, ta pente de descente va être plus raide. Si tu vas un peu plus vite pendant quelques secondes, tu vas pouvoir remonter un peu lorsque tu va revenir à la meilleure vitesse de plané mais tu finiras toujours à un point un peu plus bas que si tu avais gardé ta vitesse idéale constante.

--Luc


C'est toujours la vitesse au sol qui compte. Le peu de temps que tu augmentes ta vitesse indiquée ( et ta vitesse au sol en supposant que le vent de face ne change pas ) en poussant le manche, te feras automatiquement gagner en distance. Je l'ai testé au pilote commercial quand il faut atterrir l'avion en panne moteur à un endroit précis et ça fonctionne réellement, Je parle toujours, ici, de la situation où tu voudrais atteindre la piste.
Fred Flyer
Participant relaxe
Participant relaxe
 
Messages: 99
Inscription: Jeu 16 Aoû, 2018 16:04
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Re: Panne moteur et vitesse plané

Messagepar Mach Diamond » Mer 19 Fév, 2020 15:50

Fred Flyer a écrit: C'est toujours la vitesse au sol qui compte. Le peu de temps que tu augmentes ta vitesse indiquée ( et ta vitesse au sol en supposant que le vent de face ne change pas ) en poussant le manche, te feras automatiquement gagner en distance. Je l'ai testé au pilote commercial quand il faut atterrir l'avion en panne moteur à un endroit précis et ça fonctionne réellement, Je parle toujours, ici, de la situation où tu voudrais atteindre la piste.


C'est possible que ce que tu as testé fonctionnait parce que tu suivais la meilleure vitesse de plané pour vent nul (celle qu'on trouve normalement dans le manuel de vol), et avec un vent de face cette meilleure vitesse doit être augmentée. Donc en poussant le manche tu t'es momentanément rapproché de la vraie meilleure vitesse de plané et acheté un peu de distance additionnelle.

Ou alors une autre possibilité est que tu as essayé cela au dessus d'une piste en visant un point précis, et ta manoeuvre t'as fait arriver en effet de sol plus tôt, ce qui peut rallonger la distance franchissable?

Hormis ces deux scénarios possibles, ce que tu m'expliques ne fait pas de sens pour moi. Une partie de mon métier est de calculer ces trajectoires avec précision quasi obsessionnelle.

--Luc
Avatar de l’utilisateur
Mach Diamond
Vrai participant
Vrai participant
 
Messages: 1350
Inscription: Jeu 30 Juin, 2005 10:46
Localisation: Quebec
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion: DA40
Identification de l'avion:

Re: Panne moteur et vitesse plané

Messagepar abud » Mer 19 Fév, 2020 22:26

Mach Diamond, la vitesse indiquée au GPS serait la bonne à suivre pour faire la manoeuvre ?
Avatar de l’utilisateur
abud
Toujours là!
Toujours là!
 
Messages: 4511
Inscription: Ven 15 Fév, 2008 11:32
Localisation: CYYY
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion: Bush caddy
Modèle de l'avion: R-120
Identification de l'avion: C-GYOP

Re: Panne moteur et vitesse plané

Messagepar attitude » Mer 19 Fév, 2020 23:17

Mach Diamond a écrit:C'est possible que ce que tu as testé fonctionnait parce que tu suivais la meilleure vitesse de plané pour vent nul (celle qu'on trouve normalement dans le manuel de vol), et avec un vent de face cette meilleure vitesse doit être augmentée. Donc en poussant le manche tu t'es momentanément rapproché de la vraie meilleure vitesse de plané et acheté un peu de distance additionnelle.

Ou alors une autre possibilité est que tu as essayé cela au dessus d'une piste en visant un point précis, et ta manoeuvre t'as fait arriver en effet de sol plus tôt, ce qui peut rallonger la distance franchissable?

Hormis ces deux scénarios possibles, ce que tu m'expliques ne fait pas de sens pour moi. Une partie de mon métier est de calculer ces trajectoires avec précision quasi obsessionnelle.

--Luc

Je dirais qu'il réfère à l'option 1.

Juste pour imager, si la vitesse de meilleure plané est de 60 noeuds et qu'on a un vent de face de 60 noeuds, bien que la vitesse de meilleur plané nous fournisse la meilleure distance dans l'air, il sera impossible d'avancer sans excéder cette vitesse.

Je serais curieux de savoir quel facteur du vent de face ajouter pour maximiser la distance avec vent de face. Comme on a presque tous des GPS à bord, il est relativement facile de confirmer qu'on a un vent de face en finale et à combien il souffle.
Dernière édition par attitude le Jeu 20 Fév, 2020 00:09, édité 2 fois.
attitude
Participant habitué
Participant habitué
 
Messages: 276
Inscription: Mar 04 Nov, 2014 22:35
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Re: Panne moteur et vitesse plané

Messagepar attitude » Mer 19 Fév, 2020 23:47

abud a écrit:Mach Diamond, la vitesse indiquée au GPS serait la bonne à suivre pour faire la manoeuvre ?

Juste la mention d'utiliser la vitesse GPS à basse altitude me cause des frissons dans le dos et me ramène aux exercices relatifs aux illusions causées par la dérive.

Selon-moi, la plus grande utilité de la vitesse GPS en finale est de confirmer le vent de face et le quantifier empiriquement.

Comme la traînée augmente selon le carré de la vitesse et que la portance est proportionnelle à la vitesse, la réponse exacte doit être dérivable par une équation quadratique trop complexe pour résoudre pendant une panne, simulée ou non...

Il semblerait qu'environ la moitié du vent de face serait un bon point de départ: http://www.principalair.ca/article-Glide.htm.

http://www.principalair.ca/article-Glide.htm a écrit:An easy Rule of Thumb to keep in mind is to increase glide speed into a headwind by one-half the headwind speed. In most cases, particularly if there is any turbulence, it is not practical to slow the aircraft down very much in a tailwind as we are already flying at low speed and do not wish to risk a stall.

With a headwind, time is the enemy. We want to minimize the amount of time the headwind is working against us. With a tailwind, time is our friend

D'autres avis?
attitude
Participant habitué
Participant habitué
 
Messages: 276
Inscription: Mar 04 Nov, 2014 22:35
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Re: Panne moteur et vitesse plané

Messagepar Mach Diamond » Jeu 20 Fév, 2020 10:10

abud a écrit:Mach Diamond, la vitesse indiquée au GPS serait la bonne à suivre pour faire la manoeuvre ?


Négatif. Par contre tu peux te servir de ta vitesse sol indiquée pour estimer la vitesse du vent.

En général, tu peux rajouter la moitié ou les deux tiers du vent de face à la meilleure vitesse de plané. Donc si le manuel de vol pour un poids donné donne 70 kts par exemple, vent de face 20 kts, donc vas-y à 80-85 kts.

Par contre si tu as un vent de dos, ne soustrait qu'un quart du vent et pas plus que 10 kts ou en tout cas jamais en dessous de la vitesse qui te donne le taux de descente minimum (minimum sink speed).

Il n'y a pas de règle absolue car cela dépend de la forme de la polaire de l'avion, pour un poids donné, et si l'hélice est arrêtée ou pas.

Si tu as la polaire de ton avion (courbe de taux de descente en fonction de la vitesse de plané), tu peux tracer les tangentes comme ce graphique ici.

glide.png
glide.png (46.9 Kio) Vu 84931 fois


--Luc
Avatar de l’utilisateur
Mach Diamond
Vrai participant
Vrai participant
 
Messages: 1350
Inscription: Jeu 30 Juin, 2005 10:46
Localisation: Quebec
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion: DA40
Identification de l'avion:

Re: Panne moteur et vitesse plané

Messagepar chico5817 » Jeu 20 Fév, 2020 11:38

Ok pour moi mais, pour le simple pilote comme moi, à 2000 pieds j'ai tu le temps de faire en tout ou en partie tout cela, sauf celui de me préparer du mieux possible à atterrir sans me casser la gueule.
Merci pour toutes ces explications, je comprends encore mieux ;)p

Pierre C.
Avatar de l’utilisateur
chico5817
Sérieux participant
Sérieux participant
 
Messages: 2354
Inscription: Ven 09 Oct, 2009 09:45
Localisation: au Québec
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Suivante

Retourner vers Formations et entraînement

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités